Voyage en Afrique Australe. Comment découvrir la Namibie

Avril 2016

Un voyage qui va changer ma vie !


Bienvenue en Afrique Australe.


La Namibie est située sur la côte Atlantique de l’Afrique, au nord-ouest de l’Afrique du Sud.

Ce pays est 1.5 fois plus grand que la France est compte seulement 2.3 millions d’habitants. En terme de population animale il est évident que la Namibie nous mets la patate !


La Namibie est surtout connue pour son désert de Dunes rouges : le désert du Namib. Il constitue l’un des paysages les plus somptueux d’Afrique, évoquant la nature sauvage et indomptable telle que je me l’imaginais avant de partir.

Le gouvernement namibien a rapidement compris les atouts touristiques de son pays. La beauté des paysages et la diversité de la faune et de la flore sont les vraies richesse de la Namibie. Avec plus de 20 parcs nationaux, des territoires protégés vastes et divers, 76 conservatoires communautaires, de nombreux oiseaux et plantes endémiques et une histoire fascinante, la Namibie devient une destination unique en Afrique.


Notre Auto-tour en duo, sur 13 jours.

Voyager en Afrique ce n’est pas comme voyager en Europe ou en Amérique. L’Afrique est un continent surprenant, on ne le choisit pas par hasard. Quand on se décide il faut se poser les bonnes questions et être conscient des risques.

Conseils pratiques

Comment partir en Namibie

Il est difficile de partir sans assistance en Namibie. Je vous conseille de passer par une agence de voyage sur mesure, spécialisée dans le voyage en Afrique !

  • Partir en Liberté avec Marco Vasco. Nous n’aimons pas trop les voyages organisés. Nous avons opté pour un auto-tour en sécurité.

Partir en Auto-tour c’est très simple. Nous avons choisit de nous faire accompagner par une agence de voyage sur mesure.

Nous avons échangé avec une conseillère via des conversations téléphoniques et des mails pour mettre au point notre voyage de rêve. Elle a affiné notre projet en nous conseillant sur le carnet de route, le budget possible, les hébergements et les déplacements.

Il faut savoir que la Namibie se compose pratiquement que de pistes. Les parties de routes goudronnées sont assez rare. Il faut être préparé et adapter son voyage en fonction.


Comme je le dit plus haut, partir en Afrique ça se prépare !

Sur place nous avons été pris en charge par un local qui nous a transmis notre carnet de route, notre voiture de location (avec un long tutoriel sur “comment changer une roue au beau milieu du désert“), une carte routière détaillée et une carte prépayée de téléphone ( pour les secours et internet).

Le principe de l’auto-tour

Le carnet de route : un fascicule qu’on doit garder. Il nous indiquera les différentes étapes. On y trouve les réservations pour chacune des nuits (Si jamais le soir nous ne nous présentions pas à l’hôtel, la direction de l’établissement pouvait être amenée à lancer des recherches et à prévenir l’agence de voyage).

L’Auto-tour est un bon compromis pour ceux qui n’aiment pas les voyages organisés et qui veulent partir en sécurité, tout en restant maître de leurs choix.

Nous avons pu choisir toutes les étapes de notre voyage. En Afrique l’imprévu n’est pas le meilleur des amis.

  • Partir accompagné. Les agences de voyages proposent de voyager en Namibie avec un guide.

Nous avons croisé de nombreux voyageurs dans des minis bus ou en 4×4, qui étaient accompagnés d’un chauffeur ou avec un groupe.

C’est pas trop notre délire. J’avoue comprendre cette option. En Namibie les trajets sont longs et compliqués, nous avons fait beaucoup de kilomètre en 13 jours, enchaînant jusqu’à 6h de route pour seulement 250 km de piste.

Voyager avec un guide est idéal pour un séjour avec des enfants ou un séjour entre amis.

Le budget

Quel budget pour un voyage en Namibie

Je ne vais pas vous mentir, l’Afrique australe renferme des destinations extraordinaires et chères ! Chaque Paradis a son prix !

Voyager en Namibie ce n’est pas comme partir en Thaïlande.

  • Billets d’avion depuis Bordeaux (escale à Paris et à Johannesburg) : 800 euros par personne.
  • Budget Marco Vasco avec location de voiture (4×4 avec deux roues de secours) + 12 nuits en hébergements (moyens et haut de gamme) + les repas le soirs + trois excursions : 2 200 euros par personne.
  • Extra avec les souvenirs, les petits apéros, la nourriture du midi, l’eau, l’essence et l’entrée des parcs : 250 euros par personne.

Nous sommes sur un budget de 3 250 euros par personne pour 13 jours en Liberté. C’est un sacré budget. C’est un voyage unique !

I/ Etape entre la capitale et le nord du pays

La Namibie est connue pour abriter une des plus grande réserve d’Afrique : Etosha. Ce parc, à la superficie hors du commun ( il fait la taille de la Belgique), est magnifique tant par la biodiversité sauvage qu’il renferme que par son concept, là bas les animaux sont dans leur milieu naturel sans aucune intervention humaine…

Notre carnet de route vers le nord en 3 étapes

Au coeur de la capitale

Notre première étape fut 1 nuit et 1 journée à Windhoek (la capitale).

Nous logions dans un endroit rempli de charme tenu par une française. Les petits plus : une cuisine divine avec des produits locaux et des chambres très calme. L’endroit est sécurisé pour les voitures.

La journée à Windhoek nous avons déambulé à pied dans le centre. Il y a plusieurs endroits agréables pour prendre un café et le déjeuner. Il faut rester prudent et ne pas trop s’éloigner du centre ville.

Les réserves privées

Notre Deuxième étape fut 2 nuits et 2 jours à Otjiwarongo. Une charmante petite ville à 2h30 en voiture, au nord de Windhoek.

C’est une étape idéale avant de se rendre à Etosha.

Nous logions au Okonjima Plains Camp. Un lieu absolument incroyable, situé au cœur d’une réserve privée dévouée à la protection des grands félins (surtout des guépards). Les chambres nous ont donné l’impression d’être dans “out of Africa” . Au pied de chaque lit il y a une grand baie vitrée qui permet de voir les animaux de jour comme de nuit. Le hall d’entrée, pour les repas et les activités, est très bien décoré, le personnel est accueillant et ils proposent des safaris à pied à la découverte des guépards. Une expérience unique !

Le parc Etosha

Notre troisième étape fut 4 jours et 3 nuits dans l’immense parc Etosha.

Etosha est le parc national de la Namibie, situé à 400 km au nord de Windhoek et à seulement 125 km de l’Angola. Il a été créé en 1907, à la base comme réserve de chasse. Au fils des années, le parc Etosha est devenu le lieu privilégié d’observation des animaux emblématiques d’Afrique. La chasse y est maintenant complètement interdite.

Aller à Etosha c’est une expérience incroyable. Le parc a une superficie démesurée (22 935 km2) où les animaux sont en totale liberté.

Pour y pénétrer nous avons dû montrer pâte blanche. Le parc est sous haute surveillance. A l’entrée les voitures sont fouillées. Des papiers doivent être signés. Le droit d’entrée est de 5 euros par jour de visite (20 euros pour 4 jours).

Où dormir dans Etosha

Nous logions dans un des anciens camps militaires du parc (le camping sauvage est strictement interdit à Etosha, vous devez avoir réserver dans un des hébergements du parc). Attention les réservations pour les logements à l’intérieur du parc sont impossibles sur Bookingil faut réserver via le site du parc, lien ICI.

  • Calme et emplacement de rêve : Le camp de repos d’Okaukuejo. Prix abordables, le camp possède une station service et un grand restaurant. De plus, de beaux safaris sont proposés avec des guides du camp, si jamais vous ne souhaitez pas utiliser votre propre voiture.

II/ Direction le Désert du Damaraland

Après plusieurs jours au nord de la Namibie, nous reprenons la route en direction de l’Ouest pour rejoindre le fameux désert du Damaraland et ses mystérieux éléphants. Le Damaraland est le sanctuaire des Rhinocéros noirs, longtemps massacrés et aujourd’hui protégés.

Le désert et ses secrets

Quelques informations sur le Damaraland

  • Ancienne région autonome qui a rejoint la Namibie en 1989
  • Environnement très difficile avec une très longue période de sécheresse, une végétation aride et des températures allant jusqu’à 45 degrés.
  • 4×4 obligatoire (toutes les routes sont en pistes). Aucun hôtel de cette région n’a un accès en route goudronnée.
  • Il faut prévoir de l’eau, de l’essence et des roues de secours. Le ravitaillement sur les pistes du Damaraland est impossible.
  • Si vous souhaitez vous arrêter dans les villages il faut bien fermer les voitures et ne rien laisser d’important dans les véhicules.

Les incontournables à voir et à faire dans le Damaraland

A la découverte des premiers habitants du désert
  • Partir en safari pédestre à la découverte des peintures rupestres du site de Twyfelfontein . Nous avons fait la balade avec un guide local (fourni par notre hôtel). Nous avons eu droit à des légendes incroyables et de très bonnes explications. Ces peintures ont entre 3500 et 4000 ans d’âge.
    Elles ont été crées par les ancêtres des Bushmen, les Khoisans, peuple de chasseurs cueilleurs, qui habitaient autrefois la région, entre 6000 et 4000 ans. Elles représentent le mode vie de ces peuples.
A la découverte des animaux du désert
  • Safari en voiture à la recherche des éléphants du désert ! Ils sont plus petits que ceux d’Etosha. Ils se nourrissent de branchages en se dressant sur leurs pattes arrières pour atteindre les branches. C’est leur seul moyen de survivre dans cette région très aride.
  • Observation des zèbres des montagnes. Une espèce de zèbres différentes de celle que l’on peut observer en plaine (leurs rayures sont légèrement différentes). Ils sont souvent accompagnés de belles autruches !
  • Traquer le timide Rhinocéros noir ! Dans le Damaraland il en existe quelques dizaines qui vivent en totale liberté. Longtemps chassés, les rhinocéros noirs se méfient de l’homme et nous n’avons pas réussit a en voir. Ils étaient bien là. Nous avons vu des traces !
  • Safari photo à la recherche des oiseaux endémiques de la Namibie. Nous sommes partis en safari guidé avec des passionnés d’oiseaux. Nous avons eu la chance d’observer le calao de Damara et le cratérope à joues nues .

Immersion dans le désert

Où dormir dans le Damaraland

  • Notre coup de coeur : Camp KipweHôtel (quatre étoiles). Un endroit exceptionnel ! Tout ici est magnifique, les chambres, la maison principale, la piscine, le cadre et la nourriture au restaurant est divine.

III / En avant pour la côte Atlantique

Après plusieurs jours dans le Damaraland, nous reprenons la route en direction de la fraîcheur de la côte atlantique. Sur la côte Ouest de la Namibie, l’océan apporte un climat plus clément et plus tempéré. Les courants puissants de la côte sont a l’origine de nombreux naufrages. Une épaisse brume se forme le long des plages et envahit l’océan. Elle est due à la différence de température entre le désert et la mer. Une modification brutale du climat qui est dangereuse pour la navigation. Bienvenue sur la côte des Squelettes !

Quelques informations sur Swakopmund

Cette charmante ville est la principale station balnéaire de la Namibie. Elle fut fondée au XIXème siècle par des colons allemands. Les ruelles et l’architecture sont marquées par l’influence coloniale. A 50 km au Sud on trouve le grand port de commerce de la Namibie, Walvis Bay.

Les activités sur la côte Ouest

Quelles activités faire à Swakopmund

Notre étape à Swakopmund fut l’un de mes moments préférés durant notre voyage. La ville est très agréable, on y trouve de charmantes boutiques souvenirs. De plus, c’est d’ici que partent de nombreuses activités hallucinantes.

  • Rencontrer les fameuses otaries à fourrure de la côte des Squelettes. Nous prenons la direction de Walvis Bay (20 min de route) pour nous rendre au point de rendez-vous.

Pas évident de se repérer au milieu de la zone industrielle du port de Walvis Bay. Nous demandons gentiment notre chemin et arrivons devant une petit bateau à moteur. Nous embarquons avec notre guide (océanographe anglaise) pour une sortie en mer de 5h.

Nous avons choisit une excursion intimiste pour ne pas nous retrouver avec des dizaines de touristes sur un gros bateau . Dans cette sortie nous étions juste 5 personnes. Un repas à bord est prévu dans le prix. Nous avons eu la chance de goûter aux fameuses petites huîtres namibienne, quelques spécialités locales et du vin blanc d’Afrique du Sud. Comptez 50 euros par personne pour la journée.

Détail de l’excursion en mer

Nous voici en pleine mer, à 1h de la côte, notre guide se mets à siffler par dessus le bateau et nous demande de libérer la banquette centrale du bateau. D’un coup, une otarie énorme bondit hors de l’eau et entame une glissade ventrale sur la banquette. Bien sûre nous avons interdiction de la toucher, nous pouvons seulement l’observer. Elle se régaler de sardines fraîches. Notre guide en profite pour nous faire un compte rendu sur la vie et les caractéristiques des otaries à fourrure.

Le reste du programme fut génial. Nous avons contemplé la colonie d’otaries sur leur banc de sable. Quelques otaries femelles qui tentent de s’installer sur notre bateau. Notre gros mâle ne daigne pas en descendre.

Le désert blanc

  • Se perdre dans le désert blanc. Situé non loin de Walvis Bay, le sanctuaire naturel de Sandwich Harbour va nous offrir l’un des plus beaux paysages de la Namibie.

Nous prenons la route avec un guide allemand (né en Namibie) et son 4×4 rouge déstroye ! Je vous mets ICI le lien de la société qui s’occupe de cette immersion en plein désert. ATTENTION, on ne peut pas rentrer dans Sandwich Harbour seul avec son propre véhicule !

C’est parti pour 5h de “roulade” dans les dunes. Au programme : marche arrière du haut d’une dune, accélération le long de la côte et visite des villages abandonnés, recouverts par les tempêtes de sable. Le panorama depuis les hauteurs des dunes blanches est indescriptible, nous en avons le souffle couper. Les colonies de pélicans roses survolent le paysage pour nous offrir le moment le plus saisissant de ma vie.

Je pourrai vivre ici et tous les jours être au coeur d’une nature sauvage qui me saisit le cœur.

IV/ Dernière étape au cœur du désert rouge

Notre dernière étape en Namibie fut quelques jours en immersion dans le désert de Namib. Ce fameux désert est connu pour ces Majestueuses dunes rouges.

Conseils pratiques

Quelques informations sur le désert du Namib

Le désert du Namib est situé dans le Sud-Ouest de la Namibie. Il se compose du site de Sossusvlei, à 60 km à l’ouest de Sesriem. On y vient admirer la mer de dunes rouges (les plus hautes dunes du monde). La rivière Tsauchab vient se perdre dans le pan (lac asséché) de Sossusvlei, que l’on voit parfois en eau les années où les pluies sont suffisamment abondantes.

  • Ce désert a 55 millions d’années
  • Il s’étale sur 80 900 km2
  •  Au sud, le désert du Namib se fond progressivement avec le désert du Kalahari
  • On roule à travers le désert en 4×4 sur les parties goudronnées. Au delà, il faut marcher ou avoir les 4 roues motrices.
  • Nous avons gravi l’une des dunes. Plusieurs d’entre elles sont accessibles à pied
  • Le lever du soleil est le moment phare dans le désert rouge. Il faut quitter son hôtel vers 4h du matin pour être sûre d’avoir la plus belle lumière

Où dormir dans le désert rouge

Dormir aux portes du désert

Nous logions à côté de la toute petite bourgade appelée Solitaire. Située entre Swakopmund et Sesriem, au beau milieu du désert du Namib, il y a juste une station-service rouillée et une boulangerie étrange.

On appelle ce lieu le “Bagdad café de la Namibie”, et le nom lui va bien.

Il n’y a pas beaucoup d’hôtel dans le coin et ceux qui ont réussi à s’implanter sont forcement assez chers.

  • Notre logement : le Gondwana Namib Desert Lodge , un hôtel qui se situe au pied des dunes pétrifiées ! (90 euros la nuit en demi-pension). Un cadre saisissant. Les chambres sont dans des petites maisonnettes individuelles. Il y a une belle piscine entourée d’un jardin luxuriant. Le petit plus pour moi est la présence d’Oryx autour des chambres.
  • Pour les prochaines fois : le Namib Naukluft Lodge , un lodge plus éloigné de Solitaire. Ici le dépaysement et le silence sont rois ! Les chambres sont dans des “cabanes” en dur moderne avec une vue parfaite sur l’immensité désertique. 150 euros la nuit avec petit déjeuner.

V/ Retour et Bilan

Partir en Afrique fut pour moi une révélation. Là bas j’ai ressenti la force de la nature et j’ai vu des choses que je n’avais jamais vu. J’ai compris ce que le monde pourrait être sans nous pour l’abîmer !

En Namibie, tout m’a touché, tout m’a ému. Evidemment j’ai eu peur surtout la nuit, loin de tous mes repaires, loin de mon quotidien. Plus le temps passait plus j’avais envie de rester. Quand on pars en voyage on est toujours content de rentrer à la maison, de revoir les siens et de raconter son aventure. Pour la première fois mon retour en France n’a pas été un véritable bonheur. J’avais une boule au ventre, je voulais repartir là bas, je voulais revoir le désert, je voulais de nouveau ressentir la Liberté.

La vie sauvage m’a chamboulé. Il n’y a pas de meilleure sensation que de se rendre compte qu’on peut encore être libre. Peu de temps après notre voyage en Namibie, nous sommes partis en Afrique du Sud.

Maintenant je n’irais que là bas, je n’irais que vers toi Liberté.

Laisser un commentaire