Découvrir la Thaïlande en 15 jours


Quelques infos sur la Thaïlande

La Thaïlande est située en Asie du Sud-Est. C’est un pays accueillant qui se définit simplement par : ” le pays du sourire”. La Thaïlande est un royaume ! Le vénérable roi Rama IX est mort en 2016. Ce fut un véritable drame national pour les habitants. Leur roi était tout pour eux. Il dominait le pays depuis soixante-dix ans. Actuellement, c’est son fils Rama X qui règne en “maître” sur ce grand pays. Notion importante a savoir puisqu’en Thaïlande il est strictement interdit de dire du mal du roi. La moindre offense peut entraîner la prison, même pour un touriste.

La Thaïlande est un vaste pays. Le nord est plus authentique avec des forêts préservées et des villes encore peu impactées par le tourisme de masse. Le sud de la Thaïlande est bondé de monde ! Les touristes sont attirés par la chaleur (climat tempéré à très chaud toute l’année), le faible coût de la vie et les endroits paradisiaques. Au centre du pays se trouve la vivifiante capitale : Bangkok. Les distances entre le nord, le centre est le sud sont importantes.


Mon programme en Thaïlande

  • Semaine du 28 octobre au 2 novembre 2019

Formation à Bangkok sur le négoce de pierres et visites des ateliers de bijouteries françaises installés à Bangkok.

  • Du 2 au 5 novembre 2019

Séjour à Koh Lanta

  • Du 5 au 8 novembre 2019

Séjour à Ao Nang et visite de Koh Phi Phi

  • le 8 novembre 2019

Retour en France


Informations utiles pour un voyage en Thaïlande

Les saisons

  • Haute saison – du 1 décembre au 31 janvier.
  • La saison des pluies – de Mai à fin octobre
  • Saison sèche (très chaud) – de Mars à Mai
  • Autre Saison sèche (agréable) – de novembre à février

La Monnaie

  • La monnaie est en Bath.
  • Compter 100 Bath pour 3 euros

Technique de calcul : 150 bath (diviser par 100 = 1.5 euros. Multiplier par 3) = 4.5 euros

  • Changer son argent uniquement à Bangkok à Superrich  (les meilleurs taux)
  • Privilégiez les grosses coupures (100 et 200 euros), votre change sera meilleur.

Voyager dans le pays

En train – long et pas cher.

En voiture –dangereux et hasardeux

En avion – abordable et rapide. Les principales compagnies régionales sont Thaiair et Airasia


Les réservations et le programme du séjour en Thaïlande

La Thaïlande maîtrise parfaitement le tourisme de masse. Les infrastructures, les moyens de transports et les restaurants sont multiples.

Vous pouvez réserver vos billets d’avion régionaux une à deux semaines avant votre arrivée.

Les hôtels peuvent être pris à l’avance. Je conseille de prendre des nuits avec « annulation gratuite ». Au dernier moment vous trouverez forcément un hôtel mieux et peut-être moins cher ! Et l’envie de changer au dernier moment va vous démanger !

Idem pour les excursions. Il y a tellement d’offres que je vous conseille de tout réserver la veille pour le lendemain (prix négociable au meilleur tarif).

La Thaïlande est-il un pays sûr ?

La Thaïlande est un pays vraiment sûr.  Les thaïlandais sont des gens très gentils. L’agressivité et le vol ne sont pas dans leur culture. Ils sont tournés vers l’accueil et ils aiment rendre service. Le sens de l’hospitalité et du sourire sont assez bluffants !

Décalage horaire

  • + 6h avec la France (en hiver)
  • + 5h avec la France (en été)

Papiers

  • Un passeport impérativement valable au moins 6 mois après la date d’entrée en Thaïlande
  • Un visa est obligatoire uniquement pour les séjours de plus de 30 jours.

Comment se rendre en Thaïlande ?

Vous pouvez toujours essayer le train. Le plus simple reste l’avion. Les billets d’avion pris au dernier moment peuvent monter à 1000 euros l’aller-retour.

Paris vers Bangkok. Vol direct ou avec escale. Air France ou Qatar. 400 à 600 euros l’aller-retour. Attention en Thaïlande il y a deux aéroports internationaux :

Aéroport de Suvarnabhumi – BKK

Le plus gros de Thaïlande. C’est l’aéroport international principal de la capitale thaïlandaise. Il est le plus récent et se trouve à l’est de Bangkok, à environ 40 kilomètres. Les principales compagnies aériennes y sont présentes.  Bangkok Airways part de cet aéroport, aux côtés des plus grandes compagnies aériennes (Oman Air, Qatar Airways, Thai Airways, Emirates (via Dubai…), Air China, Lufthansa, Air France, KLM…)

Aéroport de Don Mueang

C’est l’ancien aéroport international de Bangkok, le “vieux de la vieille”. Installé au nord de Bangkok, il est encore très utilisé pour les vols nationaux, régionaux (Asie du Sud Est comme vers le Myanmar, le Cambodge ou encore le Vietnam et lIndonésie…). Il y a des vols pas chers comme Air Asia , Thai Smile, la filiale low cost de Thai Airways International.

Ces deux aéroports sont situés à 1h de voiture l’un de l’autre. Il y a de nombreux hôtels aux alentours pour permettre les transits et les escales.

Mes astuces pour une arrivée en Thaïlande sereine et efficace

L’arrivée à l’aéroport BKK se définie en deux mots : concentration et rapidité .

Après plusieurs heures de voyages et le décalage horaire, il est temps de mettre un pied en Thaïlande ! A la descente de l’avion la chaleur nous saisit ! 32 degrés et un taux d’humidité impressionnant !

Visa

Dans l’avion nous avons gentiment rempli le papier d’informations destiné à l’immigration thaïlandaise.

Pour un séjour de moins de 30 jours nous n’avons pas besoin de visa. Il est obligatoire de remplir le formulaire d’immigration.

Passage des douanes et immigration

Il faut prévoir du temps et garder son coupon d’immigration jusqu’au jour du retour !

Comme dans tous pays étrangers (hors Europe pour nous), notre passeport et nos empreintes sont prises par les douanes thaïlandaises. On nous demande le coupon de la déclaration que nous avons rempli dans l’avion.

Avec les arrivées des gros vols internationaux, les guichets des contrôleurs douaniers et immigrations peuvent être bondés de monde. Souvent il faut prévoir entre 30 minutes et 1h30 pour passer ces étapes, avant de récupérer ses valises !

Comment quitter l’aéroport de Bangkok et prendre un taxi ?

Notre hôtel nous a proposé de venir nous chercher à l’aéroport. Mon conseil est de prendre directement un taxi. Le plus souvent le monsieur envoyé par l’hôtel ne vous trouve pas ou ne se présente pas !

Les taxis se trouvent au niveau -1 de l’aéroport.

Nous devons prendre un ticket distribué par des « machines taxi » et attendre que notre numéro soit appelé. Le prix moyen est de 450/500 bath (15 euros) pour aller de l’aéroport au centre-ville de Bangkok. Il faut vous mettre d’accord sur le prix avant de monter dans la voiture. Comptez 30 à 50 minutes de route.

Les chauffeurs ne parlent pas bien anglais. Il faut prévoir d’avoir l’adresse de son hôtel écrit en Thai !

Il est essentiel de passer quelques jours à Bangkok

Bangkok est la capitale de la Thaïlande. C’est une ville polluée, bruyante. C’est une ville pleine d’énergie, embellie par la présence de temples uniques et de bouddhas majestueux.

Bangkok n’est pas une ville endormie. Ici les touristes de tous les horizons se mêlent aux business mens et aux vendeurs de rue. Milles odeurs envahissent les ruelles engorgées de voitures et de motos. Il y a beaucoup de monde à Bangkok, l’air n’y est pas très pur.

Il est essentiel de passer 3 jours dans cette fourmilière pour s’imprégner de la culture thaï, des rudiments et du climat de ce grand pays.

J’ai passé 6 jours à Bangkok. 6 jours de formation durant lesquels j’étais totalement bloquée par mes enseignements et les horaires de formation. Je n’ai pas pu me rendre dans les temples.

Les essentiels à voir à Bangkok

  • Le grand bouddha couché
  • Le bouddha d’émeraude (qui est en jade)
  • Le Grand Palais Royal
  • Le marché de Chatuchak (l’un des plus grand marché du monde, ouvert uniquement le weekend)
  • Le quartier chinois
  • Les maisons traditionnelles et les jardins de la ville
  • Le marché aux fleurs (nocturne)

Cela n’est que partie remise. Je reviendrai rapidement à Bangkok pour profiter tranquillement de toutes ces merveilles.

Les rooftop à Bangkok

Direction le Sud de la Thaïlande – 3 jours à Koh Lanta

Bienvenue sur l’île des survivants…Je rigole. Des aventuriers en herbes sont laissés seuls sur cette fameuse île du bout du monde où la survie est difficile. Koh Lanta nest pas une île déserte sauvage et vierge, comme TF1 nous l’a présente.  C’est une île du sud de la Thaïlande, située dans la province de Krabi, au milieu de la mer d’Andaman entre les îles Phi Phi et le continent. Elle est accessible et bien civilisée.

Ko Lanta est appelée : Ko Lanta Yai. Avec sa voisine Ko Lanta Noi , qui forme l’ archipel de Ko Lanta et plusieurs autres îles, elles forment le district de Ko Lanta . L’île mesure 25 km de long sur 6 km de large, pour une superficie de 81 km².

Ban Saladan, la ville principale se trouve à la pointe nord de l’île et est desservie par les ferries de Krabi, Phuket et Phi Phi. Les principales plages se trouvent sur les rives occidentales de l’île, les plus grandes étant Klong Dao, Pra-Ae (Long Beach) et Klong Khong Beach. 

Comment se rendre à Koh Lanta ?

Le plus simple et le moins coûteux est de prendre l’avion depuis Bangkok jusqu’à Krabi.

  • Compagnie :  Thaiair ou air asia avec des vols quotidiens.
  • Prix : comptez 40 euros l’aller. Attention : les bagages en soute ne sont jamais compris dans le tarif du billet.
  • Temps de voyage : 1h30 de vol depuis Bangkok pour rejoindre Krabi en avion

L’arrivée à l’aéroport de Krabi, l’aéroport principal du sud de la Thaïlande.

Une fois arrivés à l’aéroport de Krabi nous sommes rapidement appelés par diverses compagnies de transport qui ont leur stands directement dans le hall d’arrivée. Nous avons l’embarrât du choix. Heureusement nous n’avions rien réservé à l’avance ! C’est le moment de la négociation. Objectif : Aller à Koh Lanta le plus rapidement possible et le moins cher !

Le mieux est de se balader de stands en stands afin d’attiser la concurrence. Nous tombons d’accord pour 300 bath (9 euros) par personne pour aller à Krabi en mini van de 8 places. Départ dans 30 min jusqu’à notre hôtel à Koh Lanta.

  • Le prix moyen est de 400 bath/personne
  • Le temps de trajet selon la circulation : comptez 1h30 à 2h.

Où dormir sur l’île de Koh Lanta ?

Il y a plusieurs choix possibles pour le logement à Koh Lanta. Tous les budgets et tous les types d’hébergements feront le bonheur de tous.

Le nord de l’île

Au nord se trouve le port, l’arrivée de tous les bateaux, des touristes et des marchandises.

C’est d’ici que les gros ferries partent vers les différentes îles et le continent.

Il y a quelques avantages à dormir au nord de Koh Lanta 

  1. Les nombreux commerces sont accessibles à pieds
  2. Les départs vers les autres îles ou pour revenir sur le continent sont juste à côté
  3. Les hôtels sont moins isolés, les prix sont moins chers

Les inconvénients du nord

  1. C’est bruyant. Il y a plus de circulations et plus de monde
  2. Le sud de l’île est à 40 min. Le scooter est obligatoire pour s’y rendre
  3. Les plages sont beaucoup moins jolies et moins propres au nord

Le Sud de l’île (notre coup de cœur)

Au sud se trouve le « vrai » Koh Lanta. La végétation est luxuriante et l’ambiance est authentique

Les avantages du sud 

  1. Dépaysement garanti
  2. Silence, calme et volupté.
  3. Belles plages et beaucoup moins de monde

Les inconvénients du sud 

  1. Les hôtels sont plus chers. On trouve quelques bons plans accessibles
  2. Isolement
  3. Les commerces sont moins accessibles, le scooter est obligatoire pour pouvoir manger en dehors de l’hôtel

Notre choix d’hébergements au Sud de Koh Lanta

Hôtel luxueux

  1. Anda Lanta Resort (4 étoiles)

Bienvenue au paradis. Ce beau resort est situé à 10 minutes en scooter du parc national de Koh Lanta et à 45 min du nord de l’île. Il est au milieu d’une végétation luxuriante.

La plage et les bruits de la mer. Les oiseaux qui chantent le matin au milieu des palmiers. Voici en quelques mots ma définition de l’endroit. Une belle piscine et des espaces communs propres et apaisants.

Hors saison les prix restent abordables. En décembre et janvier, la nuit peut grimper à 300 euros ! Nous avons payé 70 euros la nuit avec petit déjeuner. Un joli plaisir de vacances.

L’hôtel propose des locations de scooter. Les prix pratiqués sont le double qu’ailleurs (400 bath le scooter pour 24h).

Hôtel très abordable et charmant

2- Klong Jark Bungalow

Cette charmante pension de famille se situe à 5 min à pied de l’Anda Lanta resort. Elle propose des bungalows très simples. Les prix sont imbattables. La gérante est un amour. Nous n’avions pas choisi son hôtel pour notre séjour.

J’avoue nous y avons pris nos repas, nos apéros, nos scooters et nos activités !

Notre choix d’hébergement au centre de Koh Lanta

Peut-être le bon compromis. Vous êtes à égale distance du nord et du sud. Il y a de nombreux hôtels et restaurants. La vie nocturne y est plus animée. Aucun sentiment d’isolement.

 Landa Long Beach Hotel

Situé à 15 min du port et de l’arrivée des ferries. Petite pension familiales sans prétention et efficace.

Des « cases » en dur au confort simple. Ambiance décontractée.

Restaurants et commerces à pied. Les gérants vous proposent des locations de scooter sur places à très bon prix (200 bath les 24h) et des remises très intéressantes sur toutes les excursions depuis l’île.

Ici tout est négociable.

35 euros la nuit avec le petit déjeuner.

Les activités à Koh Lanta

Koh Lanta est une île plus paisible que la plupart des autres îles de Thaïlande. Sa localisation géographique rend l’île légèrement moins touristique.

Le repos et la quiétude de vivre sont un peu les deux caractéristiques de Koh Lanta.

L’île jouit d’un emplacement de choix pour se rendre dans une multitude d’autres îles, pour la journée.

Rouler en scooter et se balader à Koh Lanta

L’activité la moins chère et inévitable à faire à Koh Lanta. L’île se compose d’une seule route qui relie le nord au sud. Une route pour se rendre sur la face Est. La route n’est pas toujours en bon état. La pluie et la boue s’invitent souvent au milieu du bitume. Des trous peuvent apparaître. Le casque est obligatoire ! Il faut éviter de rouler de nuit.

Le scooter est un moyen rapide de visiter toute l’île. C’est agréable de découvrir les coins secrets et plus touristiques. On peut s’arrêter où on le souhaite.

  • Prix de la location : 200/250 bath les 24h. Si on vous demande plus pensez bien à négocier pour arriver à ces « justes » prix.
  • Essence : ce sont les habitants qui vendent sur le devant de leur porte l’essence, dans des bouteilles en verre. Comptez 40 bath le litre.

Visite du parc national de Koh Lanta

Le parc national de Mu Ko Lanta est un parc national dans la partie sud de la province de Krabi, en Thaïlande, composé de plusieurs îles. Les deux plus grandes îles sont Ko Lanta Noi et Ko Lanta Yai. Les deux îles sont habitées. Ko Lanta Yai est la principale destination touristique. Le parc a été créé en 1990.

Informations sur le parc

  • Horaires : tous les jours de 8h30 à 18h30
  • Prix : 200 bath par personne (6 euros). 20 bath par scooter
  • Accessibilité : Tout au sud de Koh Lanta (une seule route). Stationnement sur place en scooter ou voiture. Visite du parc uniquement à pied.

Les curiosités du parc

  • Animaux (singes et fourmis) : Pas mal de singes se baladent librement dans le parc (et dans toute l’île). Certains sont gentils et d’autres….un peu moins. Surtout ne pas prendre de nourriture dans les sacs à dos ou à la main. Le sandwich et les bananes ne feront vraiment pas long feu ! Certains singes peuvent être agressifs et mordent. Il faut les laisser tranquille et éviter absolument de leur donner de la nourriture.

Attention aux colonies de fourmis rouges. Elles sont nombreuses et forment des colonies impressionnantes quand elles se déplacent du sol jusqu’à la cime des arbres. Il faut éviter de les écraser et surtout de mettre son pied au milieu de leur passage.

  • Plages et forêt : Les plages du parc sont très belles. L’une est composée de rochers et de cailloux. On ne peut pas s’y allonger. La seconde est divine. Du sable blanc, des palmiers et une eau chaude de couleur vert émeraude. Un joli moment.

A la découverte du Parc national de Koh Lanta

Le parc propose une randonnée dans les hauteurs à la découverte de plusieurs espèces végétales. La balade est de 2 heures et un peu sportive. Il faut prévoir de bonnes chaussures et beaucoup d’eau. La température et le taux d’humidité grimpent vite au milieu de la jungle.

Sortie d’une journée à Koh Rok : le paradis presque sauvage !

La Thaïlande est composée d’une multitude d’îles plus ou moins grandes. Certaines forment des îlots protégés et d’autres des îles habitées et développées.

Koh Rok est un ensemble de petites îles : Koh Rok Yai et Koh Rok Noi, séparées par un étroit bras de mer. Elles se situent à une trentaine de km de la côte dans un parc national. Ce territoire est un espace réglementé où les infrastructures sont très restreintes.

A Koh Rok les eaux sont turquoises et remplies de poissons de toutes les couleurs. La jungle qui borde les plages est pratiquement vierge et luxuriante. La plupart des visiteurs y vont en excursion d’une journée. Vous pouvez y louer une poignée de bungalows qui appartiennent au parc national maritime de Mu Ko Lanta pour y séjourner.

Une journée à Koh Rok, au large de Koh Lanta

  • Détails de l’excursion à la journée 

Deux ou trois spots de snorkelings sont proposés.Le midi on nous « installe » sur une aire de pique-nique. Quelques varans viennent vous chatouiller les orteils en espérant avoir un bout de poulet ! Un guide anglais et chinois à bord.

  • Tarifs

Normalement 1600 ou 1800 bath par personne (50 euros). Nous avons payé 1280 bath par personne (38 euros). On aurait pu négocier moins ! Comme partout en Thaïlande il ne faut pas hésiter à négocier les prix surtout la veille pour le lendemain.

  • Transport 

Speed Boatrempli de chinois ! 35 minutes de bateau un peu remuant.

Instant militant et autres remarques…

Il n’est pas facile de constater l’état des massifs coralliens. Le tourisme de masse et surtout les touristes « mal informés » saccagent les coraux trop fragiles pour supporter des dizaines de coups de palme et des marrées de crème solaire toxique. 

Evidemment je ne prône pas une « sélection touristique » sur ce type d’écosystème. Moi-même je participe à cette destruction. Je trouve juste que les guides touristiques devraient mieux informer les visiteurs sur la fragilité des lieux qu’ils visitent. C’est le rôle des instructeurs sur les bateaux de briffer correctement les touristes avant les mises à l’eau. Quelques informations sont données. La plupart des touristes n’écoutent pas. Les guides n’insistent pas vraiment et transmettent le strict minimum à bord.

La destruction du milieu marin : une réalité en Thaïlande !

Il faut arrêter d’essayer d’attraper les poissons et les branches de coraux pour les rapporter en souvenir dans votre « sac à main ». J’ai vu des dizaines de mains grasses tenté de s’agripper aux poissons perroquets !

Nous nageons de plongeurs en plongeurs pour contenir les mains gluantes et les pieds destructeurs.

Pour rappel : la plage de Maya Bay (la fameuse plage du film « la plage » avec Léonardo Di Caprio) est fermée au public. Les coraux qui peuplaient la bay sont tous morts ! On en est là.

Bref c’était le petit moment « écolo » du blog ! Ce n’est pas forcément écolo. Il faut voyager en respectant les écosystèmes et il faut respecter le pays qui nous accueille.

Comment quitter Koh Lanta ?

En gros «Comment revenir sur le continent »? Des dizaines de possibilités et un peu à tous les prix. Il y a les transferts privés, les ferries (transport public) peu couteux et les mini-vans.  

Depuis Koh Lanta on peut directement se rendre à Krabi (aéroport du sud de la Thaïlande) ou sur la côte ou même à Bangkok :

Aller à Koh Phi Phi depuis Koh Lanta

Ferry ou speed Boat. Avec un ou deux départs par jour maximum.

Départs : 9h ou 13h depuis le port de Krabi

Aller à Ao Nang ou Krabi depuis Koh Lanta

Voir directement à son hôtel ou aux alentours. Tout le monde propose ce type de trajet. Il faut négocier les prix !  Nous avons payé 400 bath chacun (12 euros) pour : un mini-van qui vient à notre hôtel nous chercher à 8h30. Le mini-van fait le tour des autres hôtels et permet de faire monter entre 8 à 10 personnes. Comptez 3 heures de voyages entre Koh Lanta et votre hôtel à Kabi ou à Ao Nang.

Petit conseil : demandez à la réception de votre hôtel de vous écrire l’adresse de votre prochain hôtel en Thai. Les chauffeurs de mini-vans ne parlent pratiquement pas anglais et ils se perdent souvent ! Il faut bien conserver le ticket de votre transport !

Se détendre quelques jours à Ao Nang

Ao Nang est une petite station balnéaire de bords de mer, située à 30 min en voiture de Krabi.

C’est une petite bourgade charmante, remplie de touristes, d’animations, de bars, de restaurants et de salons de massage ! Krabi est une ville plus bruyante, plus sale.

Les couchers de soleil sur la baie d’Ao Nang
La cuisine de rue à Ao Nang

Où dormir à Ao Nang ?

Ao Nang est touristique. Vous trouverez une grande offre d’hôtels, pour tous les budgets.

Le Pakasai Resort est un hôtel 4 étoiles. Il est accessible en prix et très bien placé dans la petit ville. Nous allions tous les jours à la plage à pieds.

Comptez 50 euros la nuit pour 2 personnes .

Le petit-déjeuner est en supplément à 10 euros par personne. Le mieux est d’aller prendre son petit déjeuner dans le village, en bords de mer. Vous en aurez pour 1 euros le café et 1 euros la viennoiserie. Il n’y a pas de petite économie.

Cet hôtel dispose de chambres spacieuses. La décoration est vieillotte. Le rapport qualité prix est top. De plus, une belle piscine sur le toit domine la ville.

La piscine de l’hôtel Pakasai à Ao Nang

Railey Beach, la plage couleur émeraude

Non loin de Ao Nang se trouve la fameuse baie de Railey Beach. C’est une péninsule accessible facilement en bateau depuis la plage d’Ao Nang.

Le plus simple pour se rendre à Railey Beach est de prendre un long trail (bateau traditionnel thaïlandais). Pour 400 bath l’aller-retour et en 15 min vous êtes au paradis !

 Nous avons débarqué à Railey Beach tôt le matin afin d’éviter la foule quotidienne. Difficile d’être seul sur cette plage ! L’une des plus visitée de Thaïlande.

Au programme de la journée à Railey : bronzette, buvette et exploration de la péninsule. Railey beach abrite quelques hôtels de luxe et un « mini » centre-ville où s’agglutine des bars délurés et des boutiques de souvenirs.

A bord d’un long trail. Direction Railey beach

Railey, la plage de Pranang et sa grotte

Il faut suivre la direction du Viewpoint. C’est une plage encore plus belle que celle de Railay et plus touristique.

Il faut quitter la plage de Railey Beach et traverser le petit village en direction du viewpoint (suivre les panneaux et les cartes présentes sur le chemin).

Prendre un curieux chemin sur la droite, juste avant le palace de Railey (Le Rayavadee). Nous nous retrouvons au milieu de grottes parsemées de quelques singes curieux.

Soudain au loin nous apercevons une sublime plage à l’eau vert émeraude. La vue est seulement gâchée par les dizaines de touristes affalés sur le sable !


Koh Phi Phi, le paradis perdu ?

Koh Phi Phi la belle ! Voilà j’y suis. C’était pourtant clair dès le début de ce voyage. J’avais affirmé, exigé et protesté : je n’irais pas à Koh Phi Phi. Koh Phi Phi est située dans la province de Krabi, au milieu de la mer d’Andaman. Ce sont deux îles qui se font face. Elles forment un archipel de beauté.

Ce type de décision se prend seul, dans sa petite tête. Le problème quand on voyage à deux ou plus, c’est la place que prennent les concessions dans un voyage.

J’ai cédé à la pression quotidienne. Je suis allée à Koh Phi Phi. La fameuse île connue de tous, connue surtout des fêtards !

Comment se rendre à Koh Phi Phi depuis Krabi/Ao Nang ?

Ferry – Transport public

Départs : 8h30 / 9h30. L’après-midi : 12h30 ou 13h30. Une navette vient directement vous chercher à votre hôtel 1h avant le départ.

Retour : depuis le port de Koh Phi Phi -13h30 ou 15h30 (dernier départ)

Durée : 1h30 à 1h45 de trajet

Prix : 450 bath l’aller par personne. Ce prix est négociable la vieille au soir dans tous les stands touristiques. Nous avons payé 320 bath l’aller (environ 9 euros).

Speed Boat avec visite de plusieurs îles

Départs : 8h ou 8h30

Retour : 16h

Durée : Toute la journée. Attention : vous ne restez que 1h autour de Koh Phi Phi pour faire du snorkeling. Il n’y a pas de temps prévu pour la balade à terre.

Prix : les premiers prix affichés sont de 2500 bath (75 euros) par personne pour la journée avec le lunch de midi prévu. C’est très cher pour la Thaïlande. Il faut toujours attendre la veille au soir pour faire vos réservations et surtout NÉGOCIER. Vous pouvez arriver à 700 bath (20 euros) par personne facilement.

Koh Phi Phi Don et Koh Phi Phi Le – les îles menacées de Thaïlande

Il y a Koh Phi Phi Don et Koh Phi Phi Le. Deux déesses aux yeux turquoises et à la chevelure verdoyante.

Koh Phi Phi Don est l’île ultra touristique qui s’est spécialisée dans l’accueil des touristes venus faire la fête. Koh Phi Phi Le est surtout connue pour sa célèbre plage de « Maya Bay » (film La Plage avec Léonardo Di Caprio). Depuis la sortie de ce film au début des années 2000, une vague de touristes (principalement venant de Chine) a déboulée sur les côtes sauvages de Koh Phi Phi Le. Une « vague » est un bien petit mot pour décrire 2 000 bateaux quotidiens qui stationnaient les uns sur les autres aux abords de la plage !

On a du mal à imaginer tout ce monde sur une seule plage. Ce ballet infernal a duré plusieurs années. C’est le monde sous-marin qui en a payé les conséquences !

Maya Bay sera reouverte aux visites dès 2022 avec un filtrage de 200 bateaux par jour. 

Koh Phi Phi Don , la merveilleuse

On va rester à Koh Phi Phi. Nous arrivons via le ferry public qui fait le trajet deux fois par jour depuis le port de Krabi.

Déjà l’eau s’éclaircit et la beauté pointe le bout de son nez.

Nous débarquons avec notre sac à dos pour une journée de farniente. Aucun scooter sur l’île et pas de possibilité de louer une voiture. Tout est fait pour embarquer à bord de longs trails. Ils proposent de nous trimbaler de plage en plage.

La route sur Koh Phi Phi est sinueuse, pas très accessible et ça grimpe ! Il faut prévoir du temps, un chapeau et de bonnes chaussures si vous souhaitez faire plusieurs spots dans la journée.

Faire la fête à Koh Phi Phi

On se balade quelques instants dans le centre-ville de l’île. La foule et le bruit ont tendance à gâcher le paysage. Si vous venez faire la fête quelques jours ou juste une soirée, c’est ici qu’il faut dormir. Au centre de l’île se trouve toutes les boîtes de nuits, les dizaines de bars et attractions touristiques. Les hôtels y sont moins chers.

Il faut savoir que les prix des logements à Koh Phi Phi sont plus élevés que sur le continent. Un simple 2 étoiles peut grimper à 70 /80 euros la nuit en haute saison.

S’échapper loin de la foule à Koh Phi Phi

Le plus simple est de prendre un long trail directement depuis la sortie du ferry. Pour quelques centaines de bath, notre embarcation nous pose à Long Beach.

Long Beach est la plus longue plage de Koh Phi Phi. Le sable blanc, l’eau turquoise, tout y est. Bienvenue sur la carte postale. Ici moins de monde du fait de la longueur de la plage. Quelques petits restaurants pas trop chers et les pieds dans l’eau.

Au programme : bronzette et isolement

Après quelques heures de repos nous partons en quête d’exploration…il fait 38 degrés et il est 14h !

Au bout de Long Beach nous grimpons le long d’un chemin qui traverse un hôtel. En contrebas une jolie plage nous tend les bras. C’est marée basse et la température de l’eau avoisine les 30 degrés.

Après quelques minutes de nage nous nous retrouvons au milieu de poissons multicolores. Ils ne semblent pas craintifs.

Au loin, les bruits incessants des moteurs des longs trails me cassent les oreilles. Et soudain deux gros speeds boats débarquent à cinq mètres de nous et déversent sur ce petit bout de plage, qui semblait protégé, des dizaines de touristes américains gorgés de bières.

SNIF. On rentre.


Bilan contrasté de mon séjour en Thaïlande

Je ne vais pas résumer ce que j’ai pu évoquer dans mon article. Voici en quelques points les aspects négatifs et positifs de mon séjour en Thaïlande :

Points négatifs 

  • Tourisme de masse
  • Plastique partout et pour toujours
  • Aucune conscience écologique
  • Destruction d’endroits paradisiaques
  • Trekkings à dos d’éléphants encore très présents

Points positifs 

  • Températures idéales d’octobre à janvier
  • Paysages sublimes et très variés
  • Les prix compétitifs
  • Sécurité et sérénité
  • Le pays du sourire avec un accueil incroyable et un peuple extrêmement gentil 
  • Dépaysement garanti du point de vue culinaire et culturel

Quel avenir pour le tourisme en Thaïlande ?

A cette vitesse, dans quelques années la Thaïlande sera saturée de déchets. Les paysages et la faune seront trop atteints. Nous ne pouvons plus revenir en arrière.  

J’ai pu constater que des kilomètres de coraux sont dévastés par les crèmes solaires chimiques. Les fonds marins sont recouverts de plastique et des plages sont remplies de sacs de supermarché. Les algues toxiques prolifèrent en surfaces rendant les plongées troubles et dangereuses.

J’ai vu des éléphants enchaînés au niveau des pattes pour éviter qu’ils ne bougent la nuit dans les parcs. Des groupes de touristes pique-niquer sur les plages et partir en laissant tous leurs déchets derrière eux (bouteilles, emballages, canettes de bières et autres).

Tout cela se passe maintenant. Bon voyage !

Laisser un commentaire