SICILE

Avril 2018


Destination remplie de charme

La Sicile est souvent délaissée au profit de sa grande sœur : l’Italie. La Sicile offre pourtant, pleines de bonnes adresses.

Le printemps français peut être pluvieux et gris. Se fut le cas en 2018 où les mois de mars et d’avril furent très tristounets. Les jours de pluie n’en finissaient plus et nos journées de boulots + nos weekends enfermés, nous transformaient en larves d’intérieur !

Il était temps de mettre fin à ce cycle morose et de faire nos valises…Direction La Sicile.

I/ Palerme, ville agitée .

My Love et moi sommes partis de l’aéroport de Bordeaux avec Easy Jet. Un vol de seulement 2 heures et vous vous retrouvez sur une île baignée de soleil.

Arrivés en fin de journée à l’aéroport de Palerme, nous voici partis vers l’agence de location de voiture. Bien évidemment comme tous les jeunes trentenaires voyageurs, nous avions loué une voiture au rabais pour 6 jours de route ! Les prix alléchants d’internet se sont vite transformés en attrape touriste…Bande de débutants que nous sommes !

Arnaques italiennes….

ATTENTION à la location de voiture

Je déconseille de louer votre voiture via des sites italiens ou siciliens. Il faut éviter les sociétés holidays auto et Sicily by car. Les prix sont attractifs cependant, sur place les loueurs demandent des frais supplémentaires. Nous avions utilisé une Carte de Débit ! Sachez que la plupart de nos cartes bleues sont des cartes de débit et non des cartes de crédit. Je conseille de passer par une agence connue et reconnue telle que AVIS ou HERTZ afin d’éviter les mauvaises surprises.

Palerme nous a été déconseillée pour un court séjour. La ville est polluée. Nous nous sommes concentrés sur d’autres villes.

Réserve Naturelle de Zingaro, crique reposante et baignée de soleil

Direction la côte Ouest de l’île vers Trapani. Les routes sont en cours de construction.

Réserve naturelle

Attention à la vitesse. Les siciliens roulent comme des fous et ils mettent la pression pour vous faire accélérer et doubler. Il vaut mieux rester dans les limitations de vitesse et laisser passer ces fous du volants.

La réserve naturelle de Zingaro est une succession de petites criques à l’abri des regards, il faut les chercher au travers des routes sinueuses de montagnes. Je vous conseille de prendre les chemins dérobés. C’est en nous perdant que nous sommes tombés sur des criques isolées sublimes. Au printemps le paysage est incroyable, rempli d’arbres fruitiers aux odeurs divines, les prairies sont vertes à perte de vue et les fleurs de toutes les couleurs illuminent les routes bétonnées.

Crique cachée au cœur de la réserve !

Nous avons poussé la route jusqu’à Trapani. Personnellement je n’ai pas trouvé d’intérêt à cette ville. La route qui y mène est vallonnée et en zig zag. Une très belle vue. La ville en elle-même reste sans charme et assez sale.

Vue en arrivant à Trapani

II/ Erice, pause de fraîcheur dans la région de Trapani

vue de la forteresse d’Erice

La ville d’Erice culmine à 750 mètre d’altitude ! Située entre le littoral de Trapani et des îles Egades, sur la côte nord-ouest de la Sicile

Promenade le long des remparts de la ville

Un petit détour avant de se rendre sur la côte. La beauté de cette petite ville en vaut la peine !

Shopping et balade dans les ruelles pavées. Sans oublier la visite des monuments historiques. Se sont les atouts majeurs d’Erice, surnommée “la ville aux cent églises”. Le cœur de la ville est petit puisqu’il ne fait que 300 mètres de largeur. La plupart des habitants se trouvent dans le bas du village, en contre bas de la montagne.

Ruelle pavé typique
Panorama depuis Erice.

Grace à son altitude, ses places et terrasse, Erice est l’un des plus beaux belvédères de toute la Sicile. Nous pouvons même observer l’Afrique lors des journées les plus claires.

En haut il fait frais ! Il faut penser à prendre un pull et un manteau. Nous avons profité de la fraîcheur et surtout des belles boutiques typiques. Elles proposent des produits régionaux divins comme le pesto de pistache. Il ne faut pas hésiter à discuter avec les commerçants. L’un d’entre eux nous a donné quelques conseils sur les spots secrets de la région. Il nous a fait déguster plusieurs délices siciliens…MIAM.

III/ CEFALU, l’une des plus belles villes de Sicile

Balade nocturne à Cefalù

Ce beau village sicilien est situé dans la région de Palerme. A environ 1h de route de Palerme via la E90, en direction de la côte Nord-Est de la Sicile.

Nous avons décidé de passer une nuit et une journée à Céfalù. Le village en lui-même est très agréable et la plage qui borde les maisons est jolie.

Nous avons dormi au cœur du village chez Cefalu in blu, endroit charmant. Le petit déjeuner est délicieux et l’hôte très gentil. Les prix restent raisonnables hors saison. En haute saison (été et septembre), les prix flambes et la plage comme les ruelles sont envahis de touristes ! Le charme s’est toujours hors haute saison !

Petit conseil de Loulou : il faut aller voir le lavoir historique du village. Il est un peu caché le long d’une ruelle.

IV/ CATANE, longer le Vésuve pour arriver dans une ville décevante.

C’est parti pour 2h de route. Depuis Céfalù en direction de Catane sur la côte Est de la Sicile via A19.

Nous avons fait une pause à Enna (mi chemin) pour grignoter un bout et se balader. Je vous conseille de pas vous arrêter très longtemps. Enna n’a pas spécialement de charme.

Longer le Vésuve et se raconter des histoires…
Vue du volcan depuis la route

En arrivant au dessus de Catane nous avons pu voir “la bête”. Quelle folie de se dire que ce volcan est encore actif et qu’à tout moment il peut se réveiller. Ce volcan de près de 1300m. Aujourd’hui il est en sommeil. Il est à l’origine de l’ensevelissement de Pompéi et Herculanum, en l’an 79. Depuis, il est, de nouveau, entré une trentaine de fois en éruption (la dernière remonte à 1944). Il a inspiré de nombreux récits et légendes…

Nous n’avons pas eu le temps de faire les fameuses randonnées qui mènent à son sommet. J’aurais vraiment aimé le faire ! Je vous met quelques informations pour préparer “la rencontre”.

Vésuve – Comment s’y rendre

Il faut débourser 7,50 euros pour accéder au parc protégé qui borde le volcan. Attention à l’heure de départ de votre randonnée. Le soleil tape fort en Sicile surtout l’été qui est connu pour ses canicules. Il faut partir de bonne heure pour éviter tous les touristes.
La plupart des touristes empruntent les navettes qui desservent le Vésuve depuis  la gare d’Herculanum.10 euros l’aller-retour. Celle de Pompéi en une trentaine de minutes. D’autres s’y rendent par leurs propres moyens, en voiture de location. Sur place, le stationnement est payant, et relativement coûteux. Aux abords de la gare, des chauffeurs de taxi « à la sauvette » proposent leurs services. Le départ est immédiat, et revient à 10 euros l’aller-retour, à condition d’être plusieurs.

Celle de Pompéi en une trentaine de minutes. D’autres s’y rendent par leurs propres moyens, en voiture de location. Sur place, le stationnement est payant, et relativement coûteux, apparemment. Aux abords de la gare, des chauffeurs de taxi « à la sauvette » proposent leurs services. Le départ est immédiat pour 10 euros l’aller-retour, à condition d’être plusieurs.

Nous avions prévue une pause d’une demi journée à Catane. Nous nous retrouvons pris dans des bouchons digne de la rocade bordelaise, en pire !!!!! Le littoral est sale et pas très accueillant. La plupart des restaurants de plage et les accès aux plages sont fermés. Je rappelle nous sommes partis en Avril.

Bref, nous reprenons las route direction SYRACUSE !

V/ SYRACUSE, le bonheur à la sicilienne

La cathédrale de Syracuse dite “La Duomo”

Syracuse est pour moi LA VILLE a ne pas rater en Sicile. Grâce à son centre historique, la ville est classée au patrimoine mondiale de l’UNESCO, depuis 2005.

Nous sommes restés 2 jours à Syracuse. C’est un peu court. Nous avons passé deux nuits chez Nike au BandB Nike. Un bed and breakfast au top. Nike est juste adorable il est même venue nous chercher sur le trottoir ! Ses chambres sont propres et bien situées.

Visiter la ville à pied jusqu’à l’île d’Ortigia

L’île d’Ortigia, ou (ile d’Ortygie en francais) constitue le cœur de la ville historique de Syracuse. Le quartier le plus séduisant. Une fois passé le pont qui la relie à la ville, vous serez surpris du calme qui y règne. Pour préserver tout son charme, l’île est en majorité interdite aux voitures. Certaines places de parking sont uniquement réservées aux résidents.

Le temple d’Apollon en au début du centre ville

Nous avons pris l’option de dormir bien avant le centre et le pont. Nous laissions la voiture sur des places de stationnement gratuites (assez rare) et surtout à l’abri des voleurs !

Plaisir de bouche

Nous nous sommes précipités au Mercato : le marché de Syracuse qui se tient tous les jours de 8h à 13h !

Je vous conseille de biens tout goûter et de faire vos courses. Ici les prix sont très bas et il y en a pour tous les goûts. Nous avons pris l’option sandwich géant à la mozzarella. Ce stand est dans l’allée principale tout au bout. 5 euros la portion et j’ai mis 2h pour finir de manger ! Un régal !

N’oubliez pas de faire vos courses !
Castello Maniace, balade historique

Rendez-vous au Castello Maniace, à la pointe de l’île d’Ortygie, ouvert uniquement le matin. C’est un des lieux d’intérêts à ne pas manquer. Entrée à 2€ pour une visite d’une heure, c’est la vue depuis le château qui est surtout intéressante. Vous pouvez longer les bords de l’île. La balade est très agréable.

A l’assaut des grecs !
Vue du théâtre grec

Le parc archéologique de Néapolis est situé au nord de la ville moderne de Syracuse, sur la viale paradiso. Il y a pleins de places de parking disponibles et gratuites le long de route. Vous n’aurez pas de mal à vous garer. Bien sûre en plein mois de Juillet et d’Août où il vaut mieux arriver à l’ouverture (à 9 heures).

La billetterie se situe sur la gauche. L’entrée est à 10€ et gratuite tous les premiers dimanche du mois.

Les ruines et centres d’intérêts du parc :

  • un amphithéâtre romain presque totalement creusé dans la roche et ayant accueilli des combats de fauves et de gladiateurs
  • Un immense théâtre grec pouvant contenir jusqu’à 20 000 personnes
  • L’autel de Hieron II dédié à Zeus et servant aux sacrifices des animaux
  • L’oreille de Denys : une ancienne carrière de calcaire (appelée latomies), haute de plus de 20 mètres. On distingue très facilement la forme d’une oreille quand on regarde l’entrée de la grotte. La légende raconte que le tyran Denys s’y plaçait pour écouter les conversations de ses prisonniers. A l’intérieur l’écho y est impressionnant.

Nous sommes restés 2 heures dans le parc pour tout visiter correctement. Nous sommes arrivés tôt. Vers 12h le monde arrive et les lieux sont moins agréables. Il n’y a pas que des touristes. Le parc est visité toute l’année par des groupes scolaires siciliens.

Terminer les vacances en mode “bronzette et serviette”

Les plages proches de Syracuse

  • Plage d’Ortigia: Il est possible de se baigner sans sortir de la ville de Syracuse, sur la presqu’ile d’Ortigia. Des pontons sont aménagés pour faciliter l’accès à la mer.
  • Plage de Vendicari: Située dans la réserve naturelle du même nom. Vous pourrez observer des flamands roses.
  • Plage de Calamosche: La beauté des lieux et les eux cristallines en font l’une des plages les plus populaires des environs. Autour de Syracuse!
  • Fontane Bianche: A part celle d’Ortigia, c’est la grande plage les plus proche de Syracuse.
  • Les Plages d’Avola: les plages des sable d’Avola, dont celle de Gallina, est la plus célèbre. Elles sont idéales si vous voyagez avec des enfants. L’eau y est très peu profonde sur une grande distance. Parfait pour jouer dans l’eau!
  •  Parco Marino del Plemmirio: Mon endroit favori ! Plusieurs petites criques magnifiques très proches de Syracuse. Hors saison, vous serez vraiment tranquille!

Nous avons longé la côte au sud de Syracuse. Le but était de bronzer un peu pour rentrer au bureau avec du soleil dans les yeux.

Activité originale à Fontane Bianche : SURFER !

My love” a réussi à trouver une planche et en avant pour quelques centimètres de plaisir…inattendu

Pendant que madame bronze, monsieur fait du surf

Le Bilan

C’est sur cette note sportive que nous reprenons la route vers Palerme. Retour Bordeaux, au Boulot ! 5 jours c’est un peu court pour la Sicile. Je regrette de ne pas avoir pu aller à Taormine et vers Messine, avec ses beaux marbres. Je penses que 6 ou 8 jours sur place sont nécessaires pour profiter du soleil, des oranges et de toutes les îles.

Après cette parenthèse ensoleillée, nous rentrons dans les Landes.

XoXo Louise

Laisser un commentaire