Voyager entre amis au Costa-Rica

– Avril 2015 –

Voyager entre amis sur la côte pacifique du Costa-Rica


Bienvenue au Costa-Rica, petit pays coincé entre le Panama et le Nicaragua. Idéal pour un séjour entre amis !

Le Costa-Rica se situe en Amérique centrale. Il est connu pour être l’un des rares pays au monde à ne pas posséder d’armée. Il tire sa force de sa nature luxuriante et non de ses forces militaires.

Le Voyage depuis la France

Le Costa-Rica a une ligne directe seulement depuis l’Espagne.

Nous avons pris un vol à San Sébastien vers Madrid (dans un petit coucou à hélice). A Madrid nous avons embarqué, avec Iberia, pour 11 heurs de vol en direction de San José (la capitale du Costa-Rica).

Il y a 8h de décalage avec le Cosa-Rica (8h de moins). C’est un décalage horaire pas trop sympathique et dont j’ai eu du mal à me remettre.

Le concept “ vacances entre amis” au Costa-Rica

Les voyages “mains dans la mains” avec son amoureux c’est vraiment le top. Nous avions envie de partager une aventure avec les plus “nature“de nos copains. Deux frères amateurs de pêche, de nature, de grands espaces et de dépaysement.

Voici comment s’est réparti le séjour : la première semaine, les frères étaient en vadrouille dans le parc du Corcovado (avec jaguar, serpent et toute la famille !) et nous, nous étions en mode “love” à Jaco. La seconde semaine, les frangins nous ont rejoint à Jaco pour quelques jours au Sud. Nous sommes partis tous les quatre vers Tamarindo (au Nord du Costa-Rica).

Je suis partie seule avec trois mecs. On s’est un peu disputé. Au final nous finissions par régler tout ça autour d’un verre de vin et des brochettes au poulet.

Le fait de partir avec des garçons m’a permis de me sentir en totale sécurité. Nous avons beaucoup ri, mangé, bu, surfé et pêché…la base !


Idées d’itinéraire pour un séjour au Costa-Rica

  • Atterrir à la capital San José
  • Louer directement un 4×4 à l’aéroport
  • Partir en direction de Jaco, au Sud-Ouest du pays

I/ Jaco – Petite ville du Costa-Rica

Village peace and love

Quoi de plus agréable que les plages du pacifique, le sable noir et les palmiers ? Nous sommes installés pour les vacances.

Jaco est située sur la côte ouest du Costa-Rica, vers le sud,  dans la province de Puntarenas, à une centaine de kilomètre de la capitale San José. Bienvenue au paradis de la quiétude et du «pura-vida ».

Il est indispensable de passer quelques jours à Jaco pour s’imprégner de la tranquillité de ce pays. Ici, tout est possible, le surf, les randonnées, les balades à cheval et l’immersion en pleine jungle.

Où dormir à Jaco

Notre logement à Jaco

Il y a plusieurs possibilités d’hébergement au Costa-Rica. Les logements qui ont le vent en poupe sont les « éco Lodge », en mode douche froide et pipi dans la forêt. J’avoue avoir hésité !

En 2015, j’étais plus jeune et, bizarrement, mon goût pour l’aventure n’était pas encore très développé. Nous avons opté pour un bel hôtel en bord de plage.

L’emplacement de l’hôtel était super. De plus, de nombreux Aras rouges nichent près de l’hôtel. Nous pouvions les observer depuis notre balcon. Ces oiseaux se disputent toute la journée et font beaucoup de bruit. 

Dans l’après-midi nous faisions la sieste sur le bord de la piscine où quelques iguanes venaient nous chatouiller les pieds !

En fin de journée, à l’heure de l’apéritif, les crabes à pince bleue envahissaient le hall de l’hôtel !

C’est un lieu charmant qui n’a rien d’un club de vacances. Nous étions bien au milieu de la vie sauvage, au calme !  (125 e la nuit avec le petit déjeuner).

Où dormir à Jaco et aux alentours

Pour mon prochain séjour au Costa-Rica, voici ma sélection d’hôtels

  • The Backyard Beachfront Hotel, logement plus festif avec une très bonne ambiance. L’emplacement est idéal, en bord de mer, avec une superbe piscine. Un bel hôtel à taille humaine. On peut se déplacer à pied vers Jaco. Le prix est très correct (75 e la nuit)
  • Origenes Lodge, hébergement en appartement privé et intimiste. Le petit plus : certaine font 70 mètres carrés pour 4 à 6 personnes. Pas mal pour diviser le budget (comptez 115 euros la nuit soit 28 euros la nuit si vous êtes quatre).
  • Selina Jaco, un hôtel qui invite aux rencontres tout en restant au calme. Il est idéalement placé. Vous pouvez tout faire à pied. Les chambres cylindriques sont top, la décoration est fun et les gens sont souriants (50 e la nuit dans les chambres cylindriques).

Jaco et aux alentours, quelles activités choisir ?

Surf au Costa-Rica

Si vous souhaitez pratiquer le surf en toute quiétude, vous êtes au bon endroit !

  • Débutants : cette charmante ville est bordée d’une belle plage de sable noir où de longues vagues déroulent lentement, la plage de Jaco.
  • Pour les plus aguerris : au sud-est de Jaco, à seulement quelques minutes en voiture, se trouve la sauvage plage d’Hermosa. Ici les vagues sont plus puissantes.

Les Crocodiles du Costa-Rica

Le Costa-Rica est un pays très humide. La saison des pluies est assez forte et s’étale de mai à novembre. Durant cette période, les précipitations sont importantes, les fleuves et rivières se gorgent d’eau faisant le plaisir des crocodiles !

Nous étions au Costa-Rica en Avril, ce qui correspond à la fin de la période sèche. Les premiers orages ont eu lieu à la fin de notre séjour. Nous avons pu observer plusieurs dizaines de crocodiles sur les berges des rivières. En avril, le niveau de l’eau est encore bas du coup les crocodiles sont bien visibles et ont moins de possibilités pour se cacher.

  • Ils sont visibles sous le pont qui traverse le Rio Tarcoles (sur la route depuis San José ou depuis Puntarenas, tournez à gauche après la traversée).
  • Les crocodiles sont présents presque à chaque fois. De nombreux locaux les nourrissent afin d’attirer les touristes !
  • Evidemment il ne faut pas descendre vers les berges pour espérer les voir de plus près. Les crocodiles sont par nature assez timides et ils vont vites disparaître s’ils se sentent envahis. Ils peuvent être entrain de dormir derrière un buisson le long des berges…et il ne faut mieux pas que vous soyez sur leur chemin. Croc Croc

Je me permets de vous transmettre une information essentielle sur les crocodiles du Costa-Rica. Beaucoup d’entre eux sont des crocodiles « marins ». Ils se déplacent essaiment dans les rivières d’eaux douces et dans la mer !

Il faut éviter de se baigner et de surfer à la sortie des fleuves, là où les rivières se jettent dans la mer ! De nombreuses attaquent ont été recensées. 

Chute d’eau

A 30 minutes de route au Nord de Jaco se trouve le parc national Carara (prendre la route 34 depuis Jaco et suivre à gauche au niveau de pont du Tarcoles).

Ce parc abrite les fameux Aras Rouges. Des oiseaux qui se disputent au milieu d’une forêt humide luxuriante. Nous avons pu observer d’autres oiseaux tropicaux tels que le cotignac turquoise, le manakin à tête bleue et le Ara Macao.

Au début du parc, une belle randonnée dans la jungle nous a conduit à la fameuse cascade Bijagual. Le sentier qui mène à cette grande cascade est assez difficile. Je la déconseille aux enfants et aux personnes âgées. Il y a beaucoup de dénivelés et le taux d’humidité dans la jungle rend l’expédition très physique (j’ai eu du mal à finir la randonnée).

  • Temps de visite : 1/2 journée
  • Prix : 8 euros avec parking gardé
  • Horaires d’ouverture : 7h-16h
  • Superficie : 52km2

Randonnées et parcs naturels au Costa-Rica

Parc national Manuel-Antonio 

Ce parc est à 1h de voiture au Sud-Est de Jaco. Il abrite une nature incroyable avec 1950 hectares de terres et 55 000 hectares marins.

Le parc regorge d’espèces animales et végétales uniques. Nous avons eu la chance d’observer des paresseux, un toucan et de nombreux iguanes. Nous avons vu des singes écureuils adorables, des crabes colorés et des colonies de fourmis monstrueuses. Sans oublier les charmants singes hurleurs (avec des leurs bébés )et des dizaines de singes à face blanches.

Nous sommes arrivés sur place tôt le matin. Les températures grimpent vite en journée. Le parc est bien indiqué en bord de route, à 7km au sud de la ville de Quepos.

C’est l’un des plus petits parcs du Costa-Rica. Sa diversité est très riche.

Une journée dans le parc

Nous avons passé toute la journée dans le parc à nous balader sur les sentiers. Quelques pauses bronzettes aux plages du parc où la baignade est autorisée. Elles sont bordées par la jungle verdoyante. Ici, nous avons vraiment eu le sentiment d’être Robinson Crusoé !

Quelques informations utiles sur le parc :

  • Ouvert tous les jours de 7h à 16h.
  • Interdit aux enfants de moins de 12 ans (à cause des espèces venimeuses présentent dans le parc).
  • Prix 16 euros (espèces ou carte Visa uniquement).
  • Les Visites guidées sont à 50 euros par personne (35 euros pour les enfants).

Vous trouverez toutes les activités proposées par le parc sur leur site internet ICI.

Quelques petits conseils pour profiter de sa visite à Manuel-Antonio :

  • Les pics Niques sont autorisés (alcool interdit).
  • Il ne faut pas donner à manger aux animaux. Ils sont sauvages et certains singes peuvent être agressifs.

Attention aux singes à face blanches qui peuvent vous sauter dessus et vous voler vos affaires (surtout sur les plages).

  • Certaines espèces de plantes sont toxiques. Il faut bien lire les panneaux et ne pas s’éloigner des sentiers balisés. On ne rigole pas avec la jungle.
  • On ne jette pas ses déchets partout et on respecte chaque être vivants ! La base !
  • Petit conseil pour ne pas vous faire voler vos affaires par les singes (ou autres), l’un de vous reste sur la serviette pour surveiller et les autres peuvent aller se baigner.

Une journée au Parc National des Baleines au Costa-Rica

Parc National des Baleines 

Ce parc est appelé « Parc national Marino Ballena ». Il est situé à 1h40 de Jaco en direction du Sud-Est. Un parc entre terre et mer qui couvre 110 hectares de terre et 5375 hectares maritimes.

Les parcs en direction du Sud-Est du Costa-Rica ne sont pas loin de Jaco. Nous avons visité Manuel-Antonio sur une journée en repartant dormir à Jaco. Le lendemain nous sommes repartis plus au Sud pour visiter ce parc des Baleines.

Le nom est trompeur. Les baleines restent rares au large du parc. Au final, le parc tire son nom de la forme en « queue de baleine » d’un des bancs de sables du parc, à marée basse.

L’attrait du parc se concentre à marée basse. Nous avons bien calculé notre visite pour tomber pile poil au moment de la marée. Le banc de sable est en forme de queue de baleine et est accessible à pied.

La balade est un peu longue. Nous avons subi la chaleur. L’eau autour du banc de sable est très chaude. La baignade est impossible.

Nous nous sommes juste baladés dans le parc. Il est possible de faire des activités payantes :

  • Des sorties en mer pour observer les baleines (de juillet à octobre)
  • Des observations guidées de la faune et de la flore (surtout des oiseaux).
  • Snorkeling guidé pour nager au milieu de la vie sauvage marine.

Informations utiles sur le parc :

  • Prix d’entrée : 6 euros
  • Prévoyez d’emporter beaucoup d’eau pour boire et vous arroser la tête (forte chaleur et très forte humidité).
  • Attention aux noix de coco qui tombent à l’ombre des palmiers !
  • Il faut prévoir les heures de marées à l’avance pour ne pas rater la marche jusqu’à la fameuse « queue de baleine ».

II/ TAMARINDO


Plus douce et moins sauvage

Après une belle semaine à Jaco, nous en avions un peu marre de la jungle et de l’humidité. Il faut dire que les 35 degrés quotidien associés au 80 % d’humidité, ont vite eu raison de nos corps.


Nous reprenons la route tous ensemble. Direction le Nord du pays ! Nous arrivons à Tamarindo après 3h40 de route dangereuse . Les camions sont très nombreux et la route est de mauvaise qualité et très dangereuse.

C’est une charmante ville située sur la côte pacifique du Costa-Rica qui fait partie de la région du Guanacaste.

Ici le climat et le paysage sont complètement différents. Nous avons eu le sentiment de changer de pays. Dans le Guanacaste, l’air est très sec et le paysage se compose de plaines arides où les bovins et les chevaux sont les seuls animaux. La région a des allures de far West.

Où dormir à Tamarindo

Les logements vers Tamarindo

Nous avons loués une villa sur AirBnB. Nous avons terminé notre séjour dans un charmant hôtel, au centre de Tamarindo.

  • Tamarindo Village Hotel , un bel hôtel en plein centre. L’emplacement est idéal. De plus, les chambres sont spacieuses, climatisée et la piscine est noyée au milieu d’une verdoyante végétation (70 euros la nuit avec petit déjeuner).

Pour notre prochain séjour à Tamarindo, voici notre sélection d’hébergement

  • Hotel Mahayana , pour les petits budgets c’est l’endroit parfait. L’hôtel est dépaysant. Le confort et l’authenticité sont au rendez-vous (35 euros la nuit).
  • Si vous partez à plusieurs : Las Gaviotas et Naxos 8 sont des bonnes solutions avec des grands appartements, bien placés, à partager. Les appartements sont des logements avantageux. On peut y faire sa cuisine et éviter d’aller au restaurant matin midi et soir.
  • Ocho Artisan Bungalows , pour les portes monnaies bien garnis, voici mon hôtel de rêve pour mon prochain séjour. J’ai eu la chance de le visiter. La décoration et les jardins sont incroyables. Vous avez vraiment le sentiment d’être au bout du monde. Les bungalows sont immenses et au milieu de la jungle. Un lieu magique pour une belle nuit. La plage et le centre-ville sont accessibles à pied. Comptez 300 euros la nuit avec petit déjeuner.

Les activités autour de Tamarindo

Les plages aux alentours de Tamarindo

  • Playa Conchal

Voici l’une de mes plages favorites sur la côte pacifique du Costa-Rica. C’est sur cette plage que My Love m’a demandé en mariage ! Le paradis avec une eau translucide, une baie digne d’un bout du monde et quelques cavaliers en arrière-plan !

  • Playa Grande

Cette plage est très agréable. Le beau sable blanc est tout doux sous les pieds ! La mer y est clair avec de jolies petites vagues idéales pour la baignade. De plus, des vendeurs de Coco fraîches vous accueillent avec le sourire. Playa Grande est connue pour être le lieu de ponte des tortues du Costa-Rica. De nombreuses balises vous indiquent les endroits à ne pas piétiner.

  • Playa Avellanas

Cette belle plage un peu “secrète” est située au sud de Tamarindo. Elle est connue des surfeurs. De belles vagues puissantes déroulent au large.

Le chemin qui mène à la plage est bordé de bougainvillées colorés et de colibris gourmands !

Les arbres tordus présents sur la plage font de parfaits parasols naturels et rendent l’endroit encore plus agréable. De plus, un beau restaurant de plage permet de faire une pause entre deux vagues.

  • Playa Tamarindo

Playa Tamarindo est la plage du centre du village. Les locaux et les touristes surfent les vagues un peu moins jolies.

Ici le sable est noir. De plus, une rivière se jette dans la mer au milieu de la plage. Les rivières qui mènent à la mer sont souvent colonisées par des crocodiles marins. Il faut rester prudent sur cette plage et ne pas s’approcher de l’embouchure du fleuve.

  • Playa negra

La meilleure plage pour le surf était celle ci, un droite tendue sur fond de recif, qui déroule assez lentement sur 150 mètres, my love s’est régalé!

Les randonnées aux alentours de Tamarindo

1– Parc National Rincon de la Vieja

Le centre du Costa-Rica est composé de nombreux volcans. Le Ricon de la Vieja est un volcan (1 895 m), situé dans le Nord-Ouest du pays.

Autour de ce volcan, un immense parc naturel offre plusieurs sentiers de randonnées. Le volcan est entouré d’une nature luxuriante, avec un climat plus sec et plus froid qu’au sud. Ces différents sentiers se divisent en “secteurs”.

Nous décidons de visiter le secteur de Santa Maria. La route pour s’y rendre n’est pas évidente. Il faut absolument être équipé d’un 4×4.

Ce secteur du volcan contient une importante extension de forêt primaire. Ici vivent une importantes populations de porcs jaguar, tapirs de montagne, et des singes-araignées.

Les petits plus de cet endroit sont ses sources d’eaux chaudes naturelles (chauffées par l’activité géothermique du volcan) et ses cascades d’eaux claires très pures. Nous sommes baignés “seuls au monde au milieu de la jungle“.

Nous avons eu la chance d’observer plusieurs espèces de singes, des papillons sublimes tels que Le Morpho et surtout des toucans !

III/ Fin du séjour au Costa-Rica

Le Costa-Rica est un pays incroyable. Sa nature est intense et remplie de vie. La beauté des paysages est à couper le souffle.

C’est dans ce pays que j’ai mes meilleurs souvenirs de vacances entre amis. Nous étions loin de tout, entre nous, coupés du monde, de nos habitudes et de notre confort. Nous avons appris à vivre avec la nature, à la comprendre et à la respecter.

La chaleur et l’humidité ont laissé des traces sur nos corps d’européens. Les conditions climatiques ont pas mal chamboulé nos équilibres intestinaux et physiques.

PURA VIDA

XoXo Louise

Après ce long voyage partons nous reposer au Cap-Vert

Laisser un commentaire